Centre pilote EMP HOFFER-LAUNAY

Concours Handi Art EMP HOFFER-LAUNAY

Lorsque Patrice Allou a contacté l'externat médico-pédagogique hoffer-launay pour participer à un projet Art Child, nous avons immédiatement saisi l'intérêt que cela représentait pour les enfants accueillis à l'EMP. Ces enfants porteurs de handicap qui sont les citoyens de demain ont eux aussi un regard à porter sur le monde qui les entoure. Ces enfants ont parfois du mal à s'exprimer verbalement, leur donner la parole par le biais de l'expression artistique nous semblait très intéressant. Ce projet artistique permet de montrer et de faire sortir l'expression graphique des murs de notre établissement spécialisé.
Nous, éducateurs, soignants et enseignants pensons que l'expression plastique renforce la socialisation, qu'elle nous offre des possibilités nouvelles. Pour certains enfants, il s'agira de laisser une trace, parfois la première, de sortir de soi, de se laisser aller à une forme d'expression individuelle et collective. Notre choix est de ne pas diriger l'expression.
Chaque enfant et adolescent participant à ce projet s'exprime librement. Les seules contraintes étant imposées par le cahier des charges de l'association Art Child sont : le choix du thème et la dimension de la fresque. La participation à ce projet de groupe est portée par l'institution et par les familles des enfants. Les sept enfants qui participent sont volontaires. Leurs familles ont très rapidement été associées et ont toutes répondu favorablement à la participation de leur enfant. Les enfants de l'EMP et leurs familles sont flattés et fiers d'avoir été choisis pour représenter la ville de Paris.
 Art-Child c'est : Une présence de mise en commun. Un voyage où geste et parole dialoguent entre eux. Des couleurs de la joie, de la liberté pour dire la paix. Une explosion d'émotions pour évoquer la paix. Couleurs, lignes et dessins se correspondent, se juxtaposent, résonnent entre eux et créent une vitalité pacifiante. Paroles d'enfants : Fadila : J'aime bien Art-Child parce qu'on dessine, parce qu'on peint, parce qu'on parle de la paix. On peint chacun son tour. On peint à deux. On fait la paix. On peut dire pardon et après on fait la paix. Pardon c'est la façon de faire de la paix. Tous les gens qui font qu'on n'est pas en paix : « on n'est pas content, on n'est pas d'accord »